La presse en parle

Les collégiens de Gambetta peuvent désormais s’entraîner à devenir de véritables chefs (03 juin 2014)

Par MAITE DUVIVIER, publié le dimanche 7 juin 2015 10:01 - Mis à jour le dimanche 7 juin 2015 22:07
"Les collégiens de Gambetta peuvent désormais s’entraîner à devenir de véritables chefs" :

 

Article paru le 03 juin 2014 dans la Voix du Nord (lien)
et dans Nord Eclair (lien) :

"Les élèves de la SEGPA ont désormais leur resto et peuvent s’entraîner à devenir de véritables chefs.


Chemise blanche, pantalon noir. Valentin a suivi à la lettre les consignes de sa professeur d’atelier, Karima Bezzazi.

Pour cet ado comme pour tous les troisièmes de la SEGPA (section d’enseignement général et professionnel adapté), aujourd’hui est un grand jour. Alors, presque tous ont fait un effort vestimentaire pour assister à l’inauguration de leur mini-restaurant. Comprenez une salle dédiée aux exercices pratiques de cette classe qui suit, entre autres, des cours de cuisine : « Ces jeunes ont 32 heures de cours classiques, français, mathématiques… Le reste du temps, soit 12 heures par semaine, ils suivent un enseignement plus professionnel qui leur permet de découvrir le monde de l’entreprise. Grâce à cette nouvelle salle, ils vont pouvoir mettre leurs exercices en pratique et être en situation », explique Brigitte Derin, directrice de la SEGPA qui accueille ces jeunes confrontés à de réelles difficultés d’apprentissage.

Myra, Allaya, Sovana, Préscillia et les autres ne sont pas mécontentes. Pour ces élèves très investies, il était temps de changer de lieu : « L’ancienne salle ressemblait plutôt à une salle de réunion. Nous ne pouvions pas vraiment nous mettre en condition. » Le jeune Sofiane ajoute : « C’est plus adapté. »

Mobilier, décor, configuration, tout a été pensé pour que cette pièce ressemble à un « vrai » restaurant. « L’idée c’est de mettre en place un planning pour que les professeurs du collège, les élèves mais aussi les familles puissent venir manger de temps en temps ici », précise le principal de l’établissement, Kissany Abdelaziz.

L’homme, arrivé il y a un an maintenant à la tête du collège, a souhaité, très vite, aller au bout de ce projet : « On a toujours tendance à se focaliser sur les élèves qui suivent le cursus classique mais il est aussi important de porter de l’intérêt à ces jeunes qui le méritent. »

Le principal aimerait, aujourd’hui, pouvoir équiper leurs cuisines de gazinières plus modernes : « Le conseil général a financé le mobilier de la salle. Nous espérons que notre demande à l’Agefa PME va elle aussi aboutir. C’est important pour nos jeunes et pour notre collège aussi. »

L’an prochain, la moitié d’entre eux ira au lycée Lavoisier, à Roubaix, spécialisé dans la restauration. L’autre moitié poursuivra sa scolarité quelques mètres plus loin à l’EREA, l’établissement régional d’enseignement adapté.

Brigitte Derin, la directrice de la section espère, elle, que ces jeunes pourront aller jusqu’au bac professionnel. « S’ils sont suivis, pourquoi pas. Tout est possible. J’ai plusieurs jeunes qui sont passés chez nous et qui ont connu un beau parcours. »

AURÉLIE JOBARD.