éducation aux médias et à l'information

"Robert Mintkiewicz : ma plus belle course !" : interview des élèves du club ENT (18 mars 2018)

Par MAITE DUVIVIER, publié le samedi 14 avril 2018 11:48 - Mis à jour le jeudi 9 août 2018 13:00
logo club ENT article.jpg
CLIQUEZ SUR LE TITRE DE L'ARTICLE POUR EN LIRE LE CONTENU.

Voici l’interview de Robert MINTKIEWICZ rédigée par les élèves du club ENT parue sur le compte facebook du Département du Nord (lien) :

 

Robert Mintkiewicz : ma plus belle course !
 

Les élèves du collège Gambetta à Lys-Lez-Lannoy ont interviewé Robert Mintkiewicz, ancien vainqueur du Grand prix de Denain, lequel fête ce dimanche, ses 60 printemps.

 

Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de faire du vélo ?

Mes origines sont modestes. D’une famille de mineurs polonais, j’ai dû me débrouiller. J’ai commencé le cyclisme à 15 ans. Un ami m’avait conseillé le vélo et je me suis pris au jeu. J’ai eu un coup de cœur. J’ai d’abord été maître d’école et puis j’ai eu une opportunité. Je me suis alors lancé dans une carrière de cycliste professionnel dans les années 1970.

 

Pouvez-vous nous parler de votre parcours en tant que cycliste ?

J’ai participé à de nombreuses courses. J’ai notamment participé 7 fois au Tour de France. Mais la course pour laquelle j’ai le meilleur souvenir est le Grand prix de Denain. Je suis natif du secteur et de ce fait j’aime cette course.

 

Pensiez-vous pouvoir gagner le Grand prix de Denain en 1977 ?

On a la volonté mais on n'y pense pas vraiment ! Cette victoire m’a fait un bien immense. On ressent de la fierté mais c’est aussi la conclusion d’un travail, d’un entraînement. La victoire n’a pas été facile, la concurrence était rude. Beaucoup de participants, notamment belges, venaient pour gagner. Pour moi, c’est comme si j’avais gagné le championnat du monde !

 

Notre collège est situé à Lys-Lez-Lannoy et nous sommes très proches du vélodrome Stablinski à Roubaix. Ainsi, nous nous demandons si vous avez déjà couru le Paris-Roubaix ?

Oui, je l'ai fait plusieurs fois et ma meilleure performance a été 18ème.

 

Avez-vous aimé votre vie de cycliste ?

Oui car je suis un passionné du cyclisme. J’ai aussi adoré les voyages. J’ai pu découvrir plusieurs pays comme le Canada.

 

 

Avez-vous encore vos médailles ?

Non. J'ai jeté presque toutes mes médailles !

 

Êtes-vous encore en contact avec vos anciens concurrents ?

Ma foi oui. J’ai fait équipe avec Eddy Merckx et Bernard Hinault. Ce dernier est déjà venu dans mon commerce de bicyclettes que j’ai tenu après avoir mis un terme à ma carrière de cycliste professionnel.

 

Quelle est la place du vélo dans votre vie d’aujourd’hui ?

Je continue à en faire et j’en ferai toute ma vie ! Même si j’ai moins la forme qu’avant, la course reste un plaisir.

 

Pour vous, quelles sont les qualités pour être un bon cycliste ?

Il faut être très endurant. Il faut surtout de la volonté et du courage car le cyclisme est un sport très dur ! Mais comme pour toute chose dans la vie, les coureurs ne doivent jamais baisser les bras.

 

Nous remercions M. MINTKIEWICZ d’avoir partagé son expérience de vie aussi passionnante qu’enrichissante ! Les élèves du club E.N.T. du collège Gambetta de Lys-Lez-Lannoy.