projets éducation musicale

Récits du concert-découverte au Nouveau Siècle et visite-échange au PBA de Lille par des élèves de 5e Générosité (29 novembre 2018)

Par MAITE DUVIVIER, publié le dimanche 3 février 2019 12:30 - Mis à jour le dimanche 3 février 2019 13:04
49 - 2.png
CLIQUEZ SUR LE TITRE DE L'ARTICLE POUR EN LIRE LE CONTENU.

Une sortie a été organisée pour les élèves de 5e Générosité le jeudi 29 novembre 2018.

S’inscrivant pleinement dans le Parcours d’Éducation Artistique et Culturel (PEAC), un concert-découverte autour de la musique espagnole a été  proposé par l’Orchestre National de Lille (ONL) aux collégiens. C’est une belle occasion pour découvrir la musique symphonique dans le magnifique Auditorium du Nouveau Siècle, une salle de concert à l’acoustique exceptionnelle

En voici le programme :

- Alborada del gracioso et Rhapsodie espagnole de Maurice RAVEL

- Danzas fantasticas de Joaquin TURINA.

 

L’après-midi, les élèves ont fait une visite-échange sur le thème des émotions au Palais des Beaux-Arts de Lille : colère, joie, tristesse, peur... Comment les artistes expriment-ils la palette des émotions ? Il s’agira de retrouver et reconnaître ces émotions en peinture et sculpture.

 

En voici le récit de trois élèves :

 

Sortie à l'Orchestre National de Lille (ONL)

 

 

 

Pour aller à l'O.N.L. nous avons pris le bus, le métro et nous avons marché jusqu'à la salle (le Nouveau Siècle).

 

 

Arrivés dans la salle, nous avons vu plusieurs instruments comme la harpe, le célesta, le (beaucoup de) violon(s), les castagnettes, les timbales, le xylophone et plusieurs autres instruments.

Au fur et à mesure que le temps avançait, de plus en plus de musiciens répétaient avant que le concert commence.

Quand le chef d'orchestre (il s'appelle Alexandre Bloch) est arrivé, il a serré la main du premier violon et tout le monde l’a applaudi.

Il nous a fait faire un jeu rythmique puis il nous a fait écouter un extrait de « Alborada del gracioso ». Ensuite il nous a présenté Jean-Louis qui joue du basson, il représente le Bouffon dans cette oeuvre avec son instrument, il nous a expliqué que le bouffon est un homme qui essaye de conquérir une jeune femme. Dans le spectacle, il y avait beaucoup de notes piquées pour les cordes.

A un moment, il a choisi 4 enfants dans le public (deux filles et deux garçons) et dans les enfants, il y avait Anna G. qui est dans notre classe, pour faire le chef d'orchestre. Elle a donc dirigé l’Orchestre national de Lille !

Après il y a eu un battle entre une clarinette et une flûte traversière.

Nous avons pu entendre des extraits de la Rhapsodie espagnole  puis de Danzas fantasticas (ils ont fait beaucoup de pizzicato pour imiter le son de la guitare).

Le dernier extrait, c'était comme la fête, il rassemblait plusieurs parties et il y avait des solos d'instruments (on a entendu les mêmes mélodies qu'auparavant).

Voilà comment s'est passée notre matinée à l'O.N.L.

 

 

Admiravel C., 5e Générosité.

 

Sortie à l'Orchestre National de Lille (O.N.L.)

 

Le matin, nous sommes allés à l'arrêt de bus provisoire pour prendre le 15. Nous avons ensuite pris le métro jusque Lille. Il y avait un marché de Noël.

 

Quand nous sommes arrivés, l'Orchestre National de Lille nous attendait  pour un concert de musique espagnole.

Nous avons écouté 3 œuvres.

La première œuvre comporte 3 parties, la deuxième 4 et la troisième 3. Ensuite, nous avons applaudi le premier violon et les instruments se sont accordés.

Alexandre BLOCK (le nouveau chef d'orchestre) est arrivé et  toute la salle a fait un jeu rythmique.

Le musicien qui joue du basson a parlé du « Bouffon » qui est représenté par le basson. Il a commencé à jouer un morceau et les autres l'ont suivi. Anna G. est montée sur scène pour faire le chef d'orchestre avec 3 autres enfants. Les musiciens ont rejoué. L'orchestre a invité 2 musiciens sur le devant de la scène : 

-Clément : flûte solo et Carlos : clarinette solo. Ils ont fait une battle. C'est Carlos qui a gagné.                                                            

Le chef d'orchestre nous a fait écouté uniquement des extraits des 3 œuvres.

La deuxième œuvre avec 4 parties : elle commence très calmement avec un thème. Tout à coup, la nuance devient forte et redescend. Ensuite elle fait un petit crescendo et decrescendo. Le thème du début revient. Des fois, c'était surprenant. Une vieille dame andalouse est représentée par le cor anglais. 

La troisième œuvre s'appelle la Féria. C'est la fête des taureaux en Espagne. A un moment donné, le caractère est sur un ton nonchalant. Le thème du début de l’œuvre revient. A la fin, le tempo devient rapide. Puis, il y a comme un feu d'artifice qui explose. Enfin,  c'est fini.

 

 

Le midi, nous avons mangé au lycée Louis Pasteur.

 

L'après midi, nous sommes allées au palais des Beaux-Arts pour une visite guidée sur les émotions.

 

 

Henri Matisse, peintre, peut donner des émotions aux œuvres. Devenu trop vieux pour peindre, il peint de grandes feuilles de couleurs et les découpe. Il leur donne des formes, et les rassemble pour donner des images. La couleur sert à exprimer des choses.

Nous avons ensuite vu 3 statues en bois avec Marie et Jésus. Ces statues sont de l’atelier de sculpteur appelé maître des Madones Mosanes (Hainaut, France du Nord). Les femmes avaient de plus en plus de douceur en fonction de la date. Les vierges savaient que leurs enfants allaient être crucifiés à la Renaissance.

Nous avons vu beaucoup de choses intéressantes :

- un double portrait de mari et femme. Ceux sont les gens qui sont importants (seigneurs,...). Ils se font représenter très sérieusement dans un portrait. Les personnages que nous avons vus étaient en train de prier.

- un tableau avec des insectes. Je pense que ce sont des vers, car dessus il y avait un jeu de mots "Anvers -> En vers".

- un gigantesque lustre avec un visage représentant la joie. Celui-ci étant caché, des gens critiquent le lustre sans  voir le visage. Ce lustre est fait à partir de plaques de verres de couleurs et est exposé dans l'entrée du musée.

- un tableau nous faisant dire que "jésus est le roi des juifs".

- un trompe-l’œil avec des pièces, une plume, une photo, etc. Un homme dans le tableau nous regardait avec un air d'amusement. 

La guide nous a présenté d'autres œuvres aussi intéressantes les unes que les autres.

La sortie étant finie, nous sommes rentrés au collège en bus et en métro.

 

Jade S., 5e Générosité.

 

Concert de l'orchestre national de Lille :

Le 29 novembre 2019 à 8 heures, nous nous sommes rangées, pour faire l'appel et pour faire un sondage pour savoir si des personnes avaient une carte d'abonnement des transports Transpole. Puis nous sommes partis en bus jusqu’à Eurotéleport ensuite pour aller en métro jusqu’à Lille Europe.
 
On a écouté le concert de l'O.N.L. au nouveau siècle à 9h35. Il y avait toutes sortes d'instruments : altos, bassons, castagnettes, célesta, clarinettes, contrebasse, cor anglais, crotales, cymbales, flûtes, harpe, hautbois, tambour basque, timbales, trombones, trompettes , tubas, violons, violoncelles.
 

Tous les musiciens étaient habillés en noir et ils venaient sur scène petit à petit. Il y a d'abord un violon soliste qui a donné le « la » pour que les instruments s'accordent. Ensuite, le chef d'orchestre (Alexandre Bloch) est arrivé et il nous a fait faire un jeu rythmique puis il nous a expliqué le rôle des musiciens.

Nous avons écouté 3 œuvres :

  • Alborada del gracioso de Maurice Ravel qui est composée de 3 parties
  • Rhapsodie espagnole de Maurice Ravel qui est composée de 4 parties
  • Danzas fantásticas de Joaquin Turina qui est composée de 3 parties.

Le bouffon est représenté par un basson.

Par la suite il a désigné 2 garçons et 2 filles dont Anna G. pour venir sur scène diriger l'orchestre.

Il nous a montré comment diriger un orchestre.

Ensuite, il y a eu une battle entre une clarinette et une flûte traversière et c'est la clarinette qui l'a remporté.

 

 

Palais des Beaux-Arts de Lille :

 

Au Palais des Beaux-Arts de Lille où nous avons suivi une visite guidée sur les émotions, nous avons d'abord travaillé sur Henri Matisse qui donne des humeurs, des émotions à travers ses œuvres. Cet artiste était fragile et il ne pouvait pas sortir.

Dans ses œuvres, les courbes montrent la douceur et les angles pointues l’agressivité.

Les sculptures en bois sont généralement faites en plusieurs morceaux comme la sculpture "Vierge et l'enfant en majesté" qui a perdu un bras.

A la fin du Moyen Age, l'art commence à s'humaniser avec des émotions comme une sculpture faite en marbre.

L’Italie commence à s'humaniser avec l'art comme "Vierge et l'enfant Jésus". Les personnes importantes sont peintes

L'art peut aussi parfois être en trompe-l'œil.

Ce tableau exprime de la tristesse car les amis de Picasso son partis à la guerre et ils sont tous morts.

Les lignes et les couleurs peuvent montrer l’émotion.

L'art n'est pas fait pour être aimé mais pour être regardé et aussi pour faire réfléchir.

 

Souroure T., 5e Générosité.